v2.7.0 (4311)

Culture - CL109 : Laboratoire d’analyse filmique et de mise en scène du regard : théorie et pratique

Domaine > Sciences humaines et sociales.

Descriptif

Diplômé du département « Image » de la Fémis en 2010, ainsi qu’en études cinématographiques et audiovisuelles à l’université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, Michaël Capron travaille en tant que directeur de la photographie aussi bien pour des films de fiction que des documentaires ou encore les films expérimentaux. Il a travaillé notamment sur le film Bruno Reidal (2020) de Vincent Le Port qui sortira en salles en mars 2022, mais aussi en tant que cadreur sur le film d’Abdellatif Kéchiche La vie d’Adèle (2013). Il intervient régulièrement à la Fémis où il encadre les travaux des étudiants.

 

------------

 

Il s’agit d’un atelier d’interprétation des images en mouvement à partir de l’étude de leur « langage » expressif basé sur les paramètres audiovisuels. L'enseignement s'articulera autour de deux éléments, théorique et pratique.

 

La partie théorique se divisera en deux phases : présentation et analyse des divers éléments constitutifs de l'élaboration de l'image (cadre, lumière, montage, etc.) et de ses procédés techniques (formats, supports, technologies). La partie analytique permettra notamment de déceler les stratégies visuelles employées dans divers objets artistiques et non artistiques (arts visuels, clips, publicité, etc.) et divers régimes de l’image (documentaire, fiction) pour en venir à l’analyse d’images cinématographiques du répertoire aussi bien classique que contemporain du cinéma, vu en tant qu’ensemble d’initiatives et d’engagements formelles.

 

L’étude de quelques textes théoriques de réalisateurs et de chefs-opérateurs nous permettra de questionner au mieux le travail sur la réception des images en mouvement et celui de leur fabrication ainsi que des enjeux liés au processus de création.

 

La partie pratique consistera en un ensemble d’exercices tournés vers la compréhension des procédés de la création d’un film, notamment en ce qui concerne la réflexion autour du pouvoir du cadre, du point de vue, des échelles de plan, du montage. « Si mettre en scène est un regard, monter est un battement de cœur » (Jean-Luc Godard), ainsi nous nous efforcerons de comprendre les enjeux aussi bien créatifs que discursifs de l’image en mouvement.

 

L’atelier aura ainsi pour objet la création de formes filmiques courtes dont les procédés de réflexion et d’élaboration seront aussi essentiels que le résultat final. Le but de l’atelier est de se familiariser avec les méthodes d’analyse visuel afin de comprendre le pouvoir des images dans la société contemporaine et de discerner ses différentes stratégies, de structurer le regard pour développer un sens critique ainsi que la créativité nécessaire dans la formation d’un regard actif, personnel et engagé sur le monde.

 

Bibliographie consultative :

Ecrire par l’image. Directeurs et directrices de la photo, N. T. Binh et Jean-Paul Figasso (dir.), Paris, Les impressions nouvelles, coll. « Caméras subjectives », 2019.

Raoul Coutard, L'Impériale de Van Su : Ou comment je suis entré dans le cinéma en dégustant une soupe chinoise, Paris, Ramsay, 2007.

Jacques Loiseleux, La lumière en cinéma, Paris, Cahiers du cinéma, coll. « Les petits cahiers », 2004.

21 heures en présentiel (7 blocs ou créneaux)
réparties en:
  • Enseignement thématique culture : 21

effectifs minimal / maximal:

10/30

Diplôme(s) concerné(s)

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Aucun pré-requis 

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Vos modalités d'acquisition :

Exposé, mini-mémoire et/ou devoir à la maison.

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1.5

Le coefficient de l'UE est : 1

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

Veuillez patienter