v2.7.0 (4013)

Culture - CL217 : Images de l'Autre : comment penser et peindre l'altérité

Descriptif

Professeure : Mylène SARANT

Mylène Sarant est responsable du département de culture (scénographie) à L’Ecole Bleue (Global design). Elle est également chargée de cours au Smith College et à l’Université de Middelbury. Docteure en histoire de l’art (Université de Paris IV Sorbonne), elle a publié plusieurs travaux sur l’histoire de l’art aux XVIIe et XVIIIe siècles et mène également des recherches sur la spoliation des œuvres d’art. Dans ses diverses enquêtes, elle s’efforce de tisser des liens entre l’histoire, la littérature et les beaux-arts. Ses derniers travaux portent sur la représentation des noirs dans l’art du XVIIe siècle français.

------------

Le rapport entre nous-même et l’autre, entre nous-même et le voisin ou l’étranger, le monstre ou l’extraterrestre a été l’objet de maintes réflexions philosophiques et anthropologiques.

Comment les artistes et intellectuels ont-ils perçu ceux qui ne faisaient pas partie de leur cercle culturel ? Comment les ont-ils rêvés, pensés, imaginés ? Tel sera l’objet de notre cours.

L’analyse d’images (tableaux, affiches ou cartes postales) et de films sera au cœur de notre programme. Mais nous découvrirons aussi quelques grands textes sur l’altérité comme les écrits de La Bruyère ou Lévi-Strauss afin d’aborder quelques notions comme l’universalisme ou l’ethnocentrisme et d’ouvrir des axes propices à la réflexion.

 

Les thématiques principales

 

L’invention du monstre au temps de la Renaissance

Fascinés par la diversité du monde naturel, émerveillés par la découverte de terres situées aux confins du monde connu, scientifiques et artistes du XVIe siècle ont décrit, étudié et inventé des monstres. Ces hybrides nés de l’observation du réel ont permis de débrider leur imagination et d’inventer d’autres nous-même.

 

L’image du Noir et de l’Indien d’Amérique dans l’art occidental

Incarnation de l’angoisse, de la mort et de l’inconnu au Moyen Âge, l’homme de couleur noire est devenu dès les prémices de la Renaissance un sujet de fascination et d’émerveillement pour les artistes européens. À l’occasion du cours, nous verrons comment s’est opérée cette mutation. À l’occasion d’une séance, nous nous pencherons également sur les toutes premières représentations des indiens d’Amérique.

 

Sortir de soi : orientalisme et primitivisme

 Les peintres orientalistes du milieu du XIXe siècle, en traversant la Méditerranée puis les primitivistes à la suite de Gauguin, ont cherché dans leurs voyages à s’extraire d’un monde trop domestiqué, civilisé et policé : l’Europe. En suivant leurs traces, nous découvrirons à quel point la manière de penser ce lointain est nourri de fantasmes très anciens, de rêves exotiques. 

 

21 heures en présentiel (7 blocs ou créneaux)

Diplôme(s) concerné(s)

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1

Le coefficient de l'UE est : 1

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

Veuillez patienter