v2.3.2 (2860)

Culture - CL221 : Programmation, Logique et Philosophie

Domaine > Sciences humaines et sociales.

Descriptif

 

Ce cours partira d'une expérience partagée par tous les étudiants en ingénierie, celle de la programmation, afin d'en montrer l'articulation à des questionnements anciens et profonds de la philosophie de la connaissance, du langage et de l'esprit. 

 

Des problèmes émergeant naturellement dans la pratique de la programmation - comment traduire mon intuition dans un langage formel ? Comment être sûr que mon programme fasse bien ce que je veux qu'il fasse ? Comment concevoir les mérites comparés des langages de programmation ? Quel est le rapport entre l'esprit humain et l'ordinateur ? - renvoient en réalité à certains enjeux centraux de la philosophie moderne, en particulier, mais pas uniquement, aux réflexions forgées au contact de la logique mathématique.

 

Pour mieux comprendre cette relation entre des activités apparemment distinctes, nous prendrons d’abord un peu de hauteur en adoptant une perspective historique de temps long sur l’informatique. Nous emploierons le concept de « technique cognitive » créé par l’anthropologue Jack Goody pour décrire l’impact de l’écriture sur l’organisation des sociétés. Nous appliquerons ce concept aux techniques de calcul, et chercherons à voir comment et pourquoi les sociétés emploient le calcul, et comment cet emploi les modifie. Nous verrons ainsi comment l’informatique et la programmation modernes plongent leurs racines dans deux traditions intellectuelles anciennes. La première est la tradition des mathématiques appliquées, et la conception d’instruments mathématiques pour faciliter le calcul. La deuxième est la quête d'un langage logique "parfait", permettant l'analyse de la langue naturelle par un langage formalisé, et la modélisation du raisonnement.

 

Nous verrons enfin comment ces deux traditions se rencontrent dans la création moderne de l’ordinateur, et la conception des langages de programmation de haut niveau. Nous pourrons ainsi comprendre comment la pratique de la programmation réactive, souvent sans en avoir conscience, des questionnements philosophiques anciens sur l’analyse logique du langage et la théorisation de la signification.

Objectifs pédagogiques

Etre capable de :
- décrypter et analyser un document de sciences humaines (carte, livre ou extrait de livre, article), de synthétiser plusieurs documents.
- chercher des sources dans un domaine autre que scientifique, de mesurer leur fiabilité et les utiliser à bon escient
- mobiliser ses connaissances pour bâtir une argumentation structurée, à l'écrit comme à l'oral
- produire un écrit de lecture aisée et agréable, grâce à une relecture efficace (par soi-même et par d'autres)

 

nombre d'heure en présentiel

21

nombre de blocs

7

Volume horaire par type d'activité pédagogique : types d'activité

  • Stage de communication : 21

effectifs minimal / maximal

8/30

Diplôme(s) concerné(s)

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Aucun pré-requis.

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Vos modalités d'acquisition :

 Oral à la fin du séminaire

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1.5

Le coefficient de l'UE est : 1.5

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

Mots clés

Philosophie, Logique, Programmation
Veuillez patienter