v2.3.2 (2860)

Culture - CL226 : Géopolitique du monde contemporain 2 : conflits et identités

Domaine > Sciences humaines et sociales.

Descriptif

Cette année, le cours de géopolitique  pose la question des identités et des conflits identitaires. Le point de départ sera l’hypothèse aujourd’hui fort à la mode du « choc des civilisations ». En 1993, l’Américain Samuel Huntington publie un article, Clash of Civilization and the Remaking of the World Order , qui devient en 1996 un livre, traduit l’année suivante en français sous le titre Le Choc des civilisations. Il faut ici rappeler le contexte des années 90 ; au moment où s’achève la Guerre Froide, la guerre dans l’ex-Youglosavie voit s’affronter des groupes nationaux et religieux. Il s’agit pour Huntington du signe manifeste que nous entrons dans une phase nouvelle de l’histoire. Après avoir opposé des princes, puis des Etats et ensuite des idéologies, les conflits mettent désormais face à face des civilisations. Cette thèse, déjà célèbre dans les années 90, a connu une fortune inouïe depuis  le 11 septembre 2001. Elle permet de décrire un monde où l’Occident serait en conflit ouvert avec le monde musulman ; le conflit identitaire n’est alors plus local comme dans les Balkans, mais global.
Le but de ce  cours est donc d’abord d’examiner les fondements de cette hypothèse, devenue lieu commun, qu’est le choc des civilisations. On s’efforcera de montrer que loin d’être une analyse originale, les propos de Huntington sont l’héritage d’une vision déjà ancienne. Il serait cependant trop restreint de se livrer à une simple lecture critique d’un livre depuis longtemps à la mode. Le Choc des civilisations est notre point de départ ; il nous conduit à considérer comment de multiples entrepreneurs identitaires sont en train de remodeler la carte du monde. Ces entrepreneurs, culturels, ethniques, religieux tendent en effet aujourd’hui à redéfinir les appartenances des individus, naguère soumis d’abord et avant tout aux États. Ainsi sommes-nous bien sûr amenés à examiner, entre autres, ce qu’il en est aujourd’hui des identités religieuses et des conflits qu’elles peuvent enfanter. Loin de nous cantonner ici à une description statique d’espaces qui seraient des aires civilisationnelles et religieuses telles  que monde musulman et Occident, il faut ici tenir compte des réseaux les plus divers : diasporas, églises…Soulignons au passage que le cours ne se focalise pas sur l’Islam radical, et que les tensions créées par la montée des chrétiens évangéliques ne seront pas négligées.
On s’efforcera de réfléchir à partir d’exemples venus de tous les continents. Nous y sommes en effet incités par la diversité des conflits récents: Balkans, Moyen-Orient, Afghanistan, Cachemire, Sri Lanka, mais aussi Afrique de l’Ouest, Darfour, Corne de l’Afrique, Grands Lacs d’Afrique centrale. Sans négliger, l’Amérique où, en particulier dans les pays andins comme la Bolivie, des tensions identitaires majeures sont en train de se dessiner. Il ne s’agit bien sûr pas de donner la clé de tous les conflits d’aujourd’hui à travers une simple mécanique identitaire, mais de montrer comment le cadre simplement politique est en train d’éclater pour laisser place à une multitude d’enjeux.

Objectifs pédagogiques

Etre capable de :
- décrypter et analyser un document de sciences humaines (carte, livre ou extrait de livre, article), de synthétiser plusieurs documents.
- chercher des sources dans un domaine autre que scientifique, de mesurer leur fiabilité et les utiliser à bon escient
- mobiliser ses connaissances pour bâtir une argumentation structurée, à l'écrit comme à l'oral
- produire un écrit de lecture aisée et agréable, grâce à une relecture efficace (par soi-même et par d'autres)

nombre d'heure en présentiel

21

nombre de blocs

7

Volume horaire par type d'activité pédagogique : types d'activité

  • Stage de communication : 21

effectifs minimal / maximal

8/30

Diplôme(s) concerné(s)

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Aucun pré-requis.

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Vos modalités d'acquisition :

 Oral à la fin du séminaire

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.5 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1.5

Le coefficient de l'UE est : 1.5

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

 

Mots clés

Géopolitique, conflits, identité
Veuillez patienter