v2.3.2 (2860)

Culture - CL112 : Etudes théâtrales : atelier du spectateur

Domaine > Sciences humaines et sociales.

Descriptif

Romain Piana est maître de conférences à l’Institut d’Etudes Théâtrales de l’Université Paris 3 – Sorbonne nouvelle. Il s’intéresse à la réception et à la mise en scène du théâtre grec antique, à l’histoire du théâtre français (notamment au XIXe siècle) et à la création théâtrale contemporaine, trois domaines sur lesquels il a publié de nombreux articles. Il a auparavant longtemps appartenu au département Langues, Culture, Communication de l’ENSTA ParisTech, où il a créé ce séminaire en 1995.


L’atelier du spectateur répond à deux objectifs : permettre d’abord de se familiariser avec les tendances de la création théâtrale contemporaine, apprendre ensuite à voir un spectacle comme un objet esthétique qu’on peut interroger comme tel, c’est-à-dire comme un objet proposé à notre perception. En d’autres termes, il s’agit de répondre à la question suivante : comment parler d'une pièce de théâtre en dépassant la simple réaction affective pour aborder une vision esthétique – où le théâtre n'est plus seulement un divertissement mais accède au statut d'art à part entière ? Interrogation qui amène au bout du compte à se poser une autre question : celle du regard lui-même que nous portons sur les choses.

Cette ambition suppose une réflexion sur le statut esthétique du théâtre, art (généralement) à deux temps, dont les deux faces sont l'invariant abstrait que constitue le texte et la performance scénique concrète et éphémère de la représentation. Les rapports entre ces deux facettes sont extrêmement variables, et relèvent d'une pratique, la mise en scène (englobant la scénographie, les lumières, la musique, et bien sûr le jeu des comédiens), et d'une théorie, la dramaturgie. Face au modèle classique de la représentation, dans lequel le spectacle est l'image du texte, l'esthétique théâtrale contemporaine privilégie la notion de lecture scénique (une vision du texte est présentée) ou, plus radicalement, dans la lignée d'Artaud et des expériences d’avant-garde de la deuxième moitié du XXe siècle, celle de performance (le référent du spectacle n'est rien d'autre que le spectacle lui-même). Les orientations actuelles tendent d’ailleurs à minimiser l’intervention démiurgique du metteur en scène ordonnateur de sens au profit d’une nouvelle épiphanie du texte via le médium que représente l’acteur, ou d’une collaboration du spectateur à l’établissement du sens.

Le fonctionnement du séminaire est avant tout pratique : une étude dramaturgique du texte ou une présentation du projet précède la vision du spectacle, qui fait l’objet à son tour d’une réflexion collective. Les élèves sont invités à devenir des spectateurs actifs du travail de mise en scène, et la mise en commun des observations de chacun, sous la forme d’un débat, permet la constitution d’une analyse collective du spectacle.

Objectifs pédagogiques

Etre capable de :
- décrypter et analyser une œuvre théâtrale
- chercher des sources dans un domaine autre que scientifique, de mesurer leur fiabilité et les utiliser à bon escient
- mobiliser ses connaissances pour bâtir une argumentation structurée, à l'écrit comme à l'oral
- produire un écrit de lecture aisée et agréable, grâce à une relecture efficace (par soi-même et par d'autres)

nombre d'heure en présentiel

21

nombre de blocs

7

Volume horaire par type d'activité pédagogique : types d'activité

  • Enseignement thématique culture : 21

effectifs minimal / maximal

10/30

Diplôme(s) concerné(s)

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Aucun pré-requis

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Vos modalités d'acquisition :

Exposé, mini-mémoire ou devoir sur table

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1.25 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1.25

Le coefficient de l'UE est : 1.25

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

 

Mots clés

théâtre, analyse de spectacles, théâtre contemporain
Veuillez patienter