v2.3.2 (2860)

Culture - CL116 : Atelier du regard : expériences du regard à partir du cinéma

Domaine > Sciences humaines et sociales.

Descriptif

Fervente cinéphile, Corinne Kalfon commence à travailler chez Renne Production ( Claude Berri films) dès l’ESCP. Aujourd'hui consultante en communication et management, elle anime notamment un atelier du regard auprès des dirigeants d'entreprises (réflexion individuelle et collective sur les comportements à partir de films et expériences du regard à partir de tableaux).

 Voir n’est pas seulement regarder. Qu’est-ce qui agit en nous lorsque nous regardons un film ? Le philosophe Jacques Derrida avouait : « J’ai une sorte de fascination hypnotique pour le cinéma ; mais je n’ai pas du tout la mémoire du cinéma. J’ai aussi des carnets où je note des titres de film dont je ne me rappelle aucune image » (1). Et vous ?


Quelles sont nos relations aux images ?

« La fréquentation des images contribue à renforcer les opérations psychiques de base qui permettent le fonctionnement de la pensée : d’une part, la capacité de se sentir contenu dans un espace ou un groupe et de contenir ses pensées, ses émotions, ou seulement sa substance corporelle ; et d’autre part, celle de se percevoir comme capable de transformer son environnement ou d’être transformé par lui. » (S. Tisseron, 2)


C’est ce que nous expliciterons par la vision de nombreux extraits de films à partir desquels seront proposés :

-    des exercices de résonances individuelles et collectives (sensations, émotions, associations d’idées, opinions, références et correspondances artistiques, esthétiques etc.) ;
-    une analyse plus formelle pour apprendre à lire les images, nous donner les outils pour décrypter le langage cinématographique et ce, à l’échelle du plan (point de vue, distance focale, profondeur de champ...), de la séquence (scénographie, montage) et du film (récit, genre, style...).

(1) Entretien Les Cahiers du cinéma,  « Derrida et les fantômes », avril 2001.

(2) Serge Tisseron, Comment Hitchcock m’a guéri, Hachette Pluriel, 2005.

(3) Pierre Lévy-Soussan, Eloge du secret, Hachette Littérature, 2006.

Objectifs pédagogiques

Etre capable de :
- décrypter et analyser une œuvre cinématographique
- chercher des sources dans un domaine autre que scientifique, de mesurer leur fiabilité et les utiliser à bon escient
- mobiliser ses connaissances pour bâtir une argumentation structurée, à l'écrit comme à l'oral
- produire un écrit de lecture aisée et agréable, grâce à une relecture efficace (par soi-même et par d'autres)

nombre d'heure en présentiel

21

nombre de blocs

7

Volume horaire par type d'activité pédagogique : types d'activité

  • Enseignement thématique culture : 21

effectifs minimal / maximal

10/30

Diplôme(s) concerné(s)

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Aucun pré-requis

 

Format des notes

Numérique sur 20

Littérale/grade européen

Pour les étudiants du diplôme Diplôme d'Ingénieur de l'Ecole Nationale Supérieure de Techniques Avancées

Vos modalités d'acquisition :

Exposé, mini-mémoire et/ou devoir à la maison.

Le rattrapage est autorisé (Max entre les deux notes écrêté à une note seuil)
  • le rattrapage est obligatoire si :
    Note initiale < 6
  • le rattrapage peut être demandé par l'étudiant si :
    6 ≤ note initiale < 10
L'UE est acquise si Note finale >= 10
  • Crédits ECTS acquis : 1 ECTS
  • Culture, communication acquis : 1

Le coefficient de l'UE est : 1

La note obtenue rentre dans le calcul de votre GPA.

L'UE est évaluée par les étudiants.

Programme détaillé

Le corpus ainsi que le programme détaillé des séances vous seront transmis et seront présentés en début d'année par votre professeur.

Mots clés

Cinéma, films, images, langage cinématographique.

Méthodes pédagogiques

Extraits de fims, textes.
Veuillez patienter